Église

Saint Germain

Couchey

Couchey est situé en contrebas du carmel de Flavignerot dont Elisabeth de la Trinité (1880-1906) fait rayonner la communauté. Les paroissiens souhaitaient installer dans l'église de leur village un vitrail consacré à la Sainte carmélite.

Le projet élaboré en consultation des paroissiens et de la commission d'art sacré du diocèse intègre une part figurative laissant clairement reconnaître Élisabeth de la Trinité. Il fait largement appel à la technique traditionnelle de peinture à la grisaille, mettant notamment en relief la célèbre prière "Ô mon Dieu, Trinité que j'adore". Elle drape le corps de la Sainte et se répand de son coeur vers la terre, trait d'union entre le Seigneur et les fidèles.

Le documentaire "A la lumière d'Élisabeth" suit l'élaboration du vitrail pour évoquer la biographie et le charisme contemporain d'Elisabeth de la Trinité.

eglise couchey 2.jpg
Visage_d'Elisabeth_de_la_Trinité.jpg

O mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement
pour m’établir en vous,
immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité.


Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère.


Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel,
votre demeure aimée et le lieu de votre repos; que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice.